Édito – Juno & Mètis

Logo Édito Singe Bleu Amis des Classiques, soyons rusés !

 

 

Héra, l'épouse de Zeus est loin d'être une femme discrète se satisfaisant de vivre à l'ombre d'un mari puissant. Elle ne manque pas de ressources, ni de vindicte et n’est jamais soumise. Lorsqu'il s'agit de porter secours aux Achéens sur le champ de bataille, au chant VIII de l’Iliade, elle prend les armes et vient combattre sur la plaine de Troie en compagnie d’Athéna. Lorsque l'enjeu le mérite, elle emploie la ruse et, en un tour de ses bras blancs, elle reconquiert son époux volage qui sur un champ de crocus du mont Ida lui confie qu'il a jamais autant aimé personne. Pendant ce temps, Poséidon vient au secours des Achéens. Zeus qui mainte fois a trompé son épouse est trompé au carré. Chez les Romains, Héra a changé de nom et pris celui de Junon, mais non de caractère : pour porter la guerre au cœur de Turnus dans l’Énéide, elle prend les armes, emploie la ruse et y ajoute la furie Alecto sortie des Enfers.

C'est aussi une Junon vêtue de fer et d'acier que les scientifiques de la Nasa ont envoyé observer la planète Jupiter. La divine sonde aura pour mission d'espionner le nuage de la planète, qui dissimule Io, Métis, Europe et les autres, ses lunes célestes et maîtresse mythologiques.

 

La sonde Juno, s'apprêtant à aborder Jupiter (image : Nasa)

 

Il ne s'agit pas d'un hasard et c'est sciemment — quoi de plus juste pour des scientifiques—que les astronomes et ingénieurs ont nommé leur sonde d'après la déesse du mariage. En effet, c’est dans un nuage que Zeus se dissimulait pour aimer Io.

 

Comme Junon pour retrouver son mari à travers le nuage, l'Antiquité trouve toujours un chemin vers notre réalité. Elle est particulièrement présente dans ce que nous utilisons le plus, les mots. Nichée, en leur racine, leur préfixes, leurs suffixe, elle en est pour ainsi dire le cœur. 

 

Amis des Classiques, Junon dans son voyage va rencontrer Mètis, la ruse, la déesse que Zeus avait avalée, après l’avoir aimée, pour ne pas être détrôné par leur descendance. Mètis, c’est le nom de notre chronique d’étymologie que, Amis des Classiques, vous avez plébiscitée. Pendant que Junon voyage vers la Mètis galactique, voyageons au cœur des mots avec Mètis, retrouvons le sens, la poésie et la profondeur de notre langue.

 

Amis des Classiques, l'Antiquité est rusée et, comme l’eau, elle trouve toujours un chemin jusqu’à nous. Comme l’eau aussi, elle est essentielle : l’espace inquiétant traversé par Juno nous le rappelle. Amis des Classiques soyons rusés et préservons cette eau de vie pour qu'elle ne se tarisse pas !