Au gui l'an neuf

Amis des Classiques, regardons vers l’avenir !

 

A Rome, au temple du dieu Janus, le dieu au double visage, il était de coutume d’ouvrir la porte en temps de guerre et de la fermer en temps de paix. Cette tradition a voyagé jusqu’à nous, pour nous laisser une expression un peu désuète, « fermer le temple de Janus » pour dire faire la paix. Tout visionnaire qu’il fût, l’immortel Janus savait-il qu’il vivrait encore au XXIe siècle, sous la forme du mois de janvier, le mois qui ferme l’année et regarde la suivante ? Il vit également en nous, Amis des Classiques, qui étudions le passé pour mieux comprendre l’avenir et faire en sorte qu’il soit autre chose qu’un mélange confus de crainte et d’espoir.

Comment les Anciens voyaient-ils leur avenir ? Telle est la question, ambitieuse, que se pose notre nouvelle chronique, Retour vers le Futur.  Et nous, Amis des Classiques, comment voyons-nous le nôtre?  A quoi ressemblera le visage des Humanités en 3018, au fameux XXXIe siècle pour ceux dont l’enfance a été bercée par Ulysse 31 ?

En 2018, il pourrait bien avoir celui d’Andrea Marcolongo. En effet le best-seller international La Langue géniale arrive en France en février et nous vous proposons, en exclusivité, un exemplaire dédicacé de la main de l’auteur. Dépêchez-vous, Amis des Classiques : seuls les 100 premiers participants seront servis !

 

Amis des Classiques nous aussi, fermons le temple de Janus, arrêtons les querelles intestines et regardons vers l’avenir : il a déjà commencé.