Course au Colisée

Le titre a de quoi faire frémir l’amateur puisque les courses de char avaient lieu au cirque et non dans l’amphithéâtre. Néanmoins, plus qu’une erreur, il faut sans doute y voir un problème de référencement du jeu dont le titre anglais est Chariot Race (course de char), tandis que d’autres jeux existent déjà sur le sujet, utilisant le terme de Circus Maximus. Passé cet étonnement, on trouve un jeu de course intéressant et offensif. Chaque joueur bénéficie d’un plateau définissant l’état de son véhicule, sa vitesse, ainsi que des points de fortune qui permettent de tricher avec le sort. En deux tours, les joueurs doivent parvenir à avancer sans trop abîmer leur char qu’une trop forte accélération, une courbe prise avec une vitesse excessive ou le choc avec un adversaire peuvent irrémédiablement détruire. On lance des dés qui déterminent nos actions : modifier sa vitesse, changer de couloir, reprendre des points de Fortune ou attaquer l’adversaire. Si l’hippodrome et la spina sont bien représentés, on retrouve des éléments fantaisistes avec les attaques à coups de javelots et de chausse-trappe quand des claquements de fouet et des débris de char auraient suffi. Au final, les parties sont assez tendues et il n’est pas rare de détruire tout ou partie des chars avant même la fin des deux tours.
2-6 joueurs, à partir de 8 ans, durée : 30 mn, M. Leacock, éd. Matagot, 2016, environ 30 €


Dernières chroniques

Le 27 Janvier 2017
Comme son nom l’indique, ce jeu invite les joueurs à incarner des sénateurs à participer à des débats, représentés par des pions projets, et à (...)
Le 18 Janvier 2017
Gladiatori permet d’incarner des gladiateurs de l’empire romain. Ce jeu conçu pour des joueurs aguerris repose sur la construction de son de (...)