De(s) Contractions

Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (très et trop rares), vous livre ses impressions, et rien que ses impressions, sur les déclinaisons, les conjugaisons, le vocabulaire et la syntaxe…en toute décontraction.

 

Semaine 3

 

Nous voici donc à notre troisième semaine de grec, jonglant avec les polycop’ de grammaire (révisions 1, 2, 3 et 4 !), de phrases de traductions, de civilisation et de chronologie presqu’aussi aisément qu’avec les déclinaisons, les conjugaisons et les auteurs eux-mêmes… (presque !) Au programme : révisions de l’imparfait et de ses délicieux augments syllabiques et temporels, (Attention l’augment syllabique se place devant un verbe à initiale consonantique, le temporel devant un verbe commençant par une voyelle…et pour les verbes composés avec une préposition ? On crise et ensuite on avise !), (ré)visions du futur et de l’aoriste sigmatiques…ou pas, d’ailleurs ! Car n’en déplaisent à nos chers professeurs de lycée nous affirmant « aoriste = augment + sigma » il existe plein d’autres types d’aoristes ! Cela promet de belles soirées en tête à tête avec la grammaire et le Bailly ! Mais comme nous l’avons traduit lors de la 54ème phrase de traduction (sur les 345 du polycopié…on tient le bon bout !) « Sans des choses plaisantes, il n’est pas possible d’apprendre les choses sérieuses. » Voici donc les choses plaisantes que sont Sophocle et Euripide (certes on a déjà fait plus plaisant que mourir parce que l’on voulait enterrer son frère ou tuer ses enfants pour se venger de l’infidélité de son mari, je l’admets…), les comédies d’Aristophane (plus drôle déjà d’aller habiter à Coucouville-les-Nuées, non ?) ou encore les plaidoyers logographiques et les Tétralogies d’Antiphon (dit de cette manière ça fait un peu barbare mais si, c’est drôle de le voir argumenter pour savoir si la culpabilité ne devrait pas aller au javelot plutôt qu’au lanceur) et enfin notre orateur banni et re-banni qu’est Andocide tentant désespérément de revenir à Athènes tout au long de ses discours.

Bref une semaine bien chargée et des plus intéressantes qui promet des choses encore plus intéressantes pour la suite (l’aoriste thématique moyen…je m’en régale d’avance !)

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

Émilie H813 (B/L)

 

Semaine 4

 

Voici un mois que notre petit groupe s'attèle à (re)découvrir les joies des déclinaisons, du vocabulaire, de la grammaire ou que sais-je encore des accents grecs ! Après avoir revu toutes ces notions nous étions préparés à affronter l'aoriste, le futur et la rhétorique d'Isocrate sans oublier bien sûr les superlatifs et comparatifs, rien que ça !!

Néanmoins cette semaine vit la révélation de certains pour le grec. J'ose ainsi parler en mon nom pour vous dire tout le bonheur que je prends d'autant plus depuis une semaine, puisque je crois commencer à acquérir des automatismes et que le cours de grec est associé à un cours de culture antique et d'histoire très enrichissants !

Si certes la grammaire est assez riche et complexe au premier abord, les versions deviennent des jeux où il s'agit de retrouver la racine du mot, de savoir quel mot va avec tel autre ...

Voici donc un tour de force magistral opéré par Madame Le Professeur et ce petit groupe bien sympathique qui ont réussi à confirmer mon choix en grec ancien !

J'étais déjà certes une passionnée de cette civilisation de par sa complexité et sa modernité, cependant la grammaire ne m'inspirait pas tellement et pourtant il a fallu que surgissent cet aoriste et ses comparatifs pour qu'un pan entier de ce monde hellénistique, alors tant redouté, s'ouvre à moi.

C'est donc un ciel placé sous les meilleurs auspices qui s'ouvre à nous et chaque cours ne fait que m'encourager à continuer cette option ! "

Fanny H811

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

 

 

Semaine 5

 

Cette semaine, nos cours de grec se sont vus raccourcis par l'arrivée (tant attendue!!) des vacances de la Toussaint. Notre entrevue du mardi, ponctuée par notre test de vocabulaire hebdomadaire, marquait déjà les congés pour nos deux 813 (HK B/L), qui se voyaient ainsi débarrassées de leur dernier contrôle de la semaine. Nos considérations grammaticales furent par ailleurs gentiment écourtées par Mme Laizé-Gratias, apitoyée par nos regards fatigués, effrayés, désespérés au vue de la diversité des mots introducteurs des circonstancielles grecques. Nous avons donc terminé sur des notes plus réjouissantes, en compagnie de Platon, mais aussi avec nos anticipations du futur voyage en Grèce que nous aurons le plaisir d'accomplir aux vacances de Pâques cette année. Encore de bonnes vacances à notre joyeux petit groupe d'hellénistes! 

Chloé H812

Nous vous disons « pchitt » et à bientôt !


Dernières chroniques

Le 14 Novembre 2016
Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (très et trop rares), vous livre ses impressions, et rien que ses impressions, sur les (...)