La théogonie par Fabrice Reymond

Théogonie Today

Au commencement était le vide, il donna naissance à la terre et à la nuit. La nuit donna naissance à la mort et au sommeil. La terre engendra le ciel pour se couvrir et de leur union naquirent les forces de la nature. Le temps tua son père le ciel, à la demande de sa mère la terre. La beauté naquit du sang du ciel tombé dans l’eau. Sans le ciel, la nuit dut dormir seule et elle donna naissance au sarcasme et à la détresse. Plus tard la mémoire, gardienne de la vérité, eut neuf filles qui nous firent oublier nos malheurs.

 

Les immortels de l’actualité, Hésiode et l’AFP

Jean-Claude Romand, médecin imaginaire, Jérôme Kerviel, junkie des transactions, Christophe Rocancourt, acteur dans la vie des acteurs, Édouard Stern, banquier de la mort, DSK, saint patron des clandés... Comme pour les animaux des Fables de la Fontaine, leur vie se résume soudain à un seul événement, à un seul aspect de leur personnalité, à une moralité.

La célébrité est une gomme, elle ne garde du caractère que le trait qui l’intéresse.

 

Ergon

Faire copain copain avec la puissance, n’en avoir rien à faire de tout le reste. À soi, à soi, quelque chose à soi, pour le donner.

 

L’Europe hésite à sauver la Grèce, qui l’a fait naître. L’Amérique détruit en Irak les premières villes du monde, en Afrique, les enfants de lucy naissent endettés à vie, nous aimons brûler nos berceaux.

 

Gorgone

Pouvoir et récit s’inspirent l’un l’autre. Le pouvoir pour s’exercer doit aussi pouvoir se raconter. Il doit utiliser alternativement et indifféremment le langage et la force. La Fontaine retourne le langage du pouvoir contre lui- même, il fait de la fable un rétroviseur qui révèle au lecteur les mouvements du signifié, elle est dans sa main le bouclier de Thésée qui renvoie son intention à l’expéditeur.

Ne pas promener son miroir le long des chemins, le coller sous le nez du patron

 

Ouranos

Chaque journée fait sa loi, organise son temps. Chaque journée s’étend sur nous de tout son long. On ne cesse de s’agiter pour lui échapper. On voyage même en pensant pouvoir la tromper avec une autre, mais la cavale ne dépasse jamais la première nuit.

 

Inactinique

Je manque de complicité. Je n’arrive pas à garder le regard qu’on me lance, encore moins à le re-garder, à me souvenir des échanges rétiniens, à conserver en moi l’écho de cette boucle de particules de lumière. Être intime, c’est garder en soi les photons de l’autre.

Prométhée n’a pas seulement apporté la technique aux hommes, il les a aussi exposés ensemble, à l’éclat de la même lumière, faisant d’eux des images projetées les unes sur les autres, une communauté.

 

Théogonie Today 2

Gaïa inventa l’acier pour que ses enfants tuent leur père, Ouranos, qui les avait enfermés dans les profondeurs de la terre.

– La révolution industrielle a provoqué la mort de Dieu. –

Seul Cronos accepta la mission de sa mère et quand le ciel descendit avec la nuit pour épouser la terre, il sorti de sa cachette et l’émascula, une nouvelle génération de dieux vit alors le jour et la nuit devint stérile.

– Depuis qu’ils ont pris conscience du temps, les hommes ne participent plus à la sélection naturelle, leur espèce a cessé d’évoluer, chaque matin recommence à l’identique. -

Ouranos mourut en maudissant ses enfants, qu’il appela les Titans, « ceux qui se sont dressés », parce qu’ils s’étaient hissés jusqu’à lui pour lui couper les testicules.

– Adam et Ève sont chassés du paradis pour avoir cueilli les fruits de l’arbre de la connaissance. L’homme a développé son cerveau en se dressant sur ses pieds.-

 

L’âge d’or

Chaque fois qu’une émotion passe les remparts de notre personnalité, chaque fois qu’une sensation traverse notre caractère, de l’âge d’or se crée. Nos identités sont les dispositifs qui nous empêchent d’être sans cesse transformés pas nos sensations. Mais les remparts rêvent de la plaine, l’Histoire naît de ces moments où le temps et l’espace nous envahissent par la brèche de nos sens. L’ouverture de chacun au présent est ce qui nourrit l’âge d’or, cette gigantesque machine à combattre la peur.

 

L’âge d’or se fabrique pendant qu’on ne le regarde pas.

 


Dernières chroniques

Le 13 Octobre 2017
Voici un extrait de L'ouverture de la mer, un très beau roman historique que vous pouvez commander ici.   Lettre de Valerius Tiron à son (...)
Le 10 Octobre 2017
Pour illustrer par le texte notre nouveau poster des dieux de l'Olympe, La Vie des Classiques vous offre quelques extraits du Panthéon en poche (...)