Les dieux sont parmi nous — Des dieux dans le ciel : pourquoi les Ourses ont des queues

Le ciel est plein de dieux et de héros : le catastérisme consiste à fixer parmi les astres (kat’astra) un personnage, un groupe mythique, un objet, un animal, qui devient pour toujours une étoile ou une constellation...

 

Même le méchant crabe qui a aidé l’Hydre de Lerne contre Héraclès a eu droit à cet honneur. Mais il faut un peu d’érudition et beaucoup d’imagination... La Grande Ourse : pour les Américains, c’est une louche. Enfant, j’y voyais une casserole. Un chariot, à la rigueur. Mais l’Ourse ? Voyez Homère : « L’Ourse, à qui l’on donne aussi le nom de Chariot, qui tourne sur place... » « La Plus Belle » (Kallistô) des compagnes d’Artémis, violée par Zeus, changée en bête, puis en cette constellation qui jamais ne se baigne, on connaît son histoire. Où les choses se compliquent, c’est que bientôt elles sont deux, et qu’elles sont affublées d’une longue queue dont les ourses sont rarement pourvues.

 

Les structures du ciel nocturne sont devenues des signes dont le mythe a fait des images, pour nos rêves.

 

P. S.

 

 

 

 


Dernières chroniques

Le 29 Juin 2017
« Homère est nouveau ce matin, et rien n’est peut-être aussi vieux que le journal d’aujourd’hui[1]. » Cette pensée de Charles Péguy n’a (...)
Le 25 Janvier 2017
Héraklès, le Fort par excellence, incarne depuis des siècles la puissance physique formidable d’un héros légitime, capable d’éliminer les monstres et (...)