Un peu d’amour dans un monde de brutes

Amis des Classiques, à quand date votre dernière histoire d’amour ?

« Hé, dit-il, l’homme de Phalère ! hé, toi, Apollodore ! tu ne veux pas m’attendre ? » Je fis halte et l’attendis. Il reprit : « Apollodore, je te cherchais justement tout à l’heure. Je voulais te questionner sur l’entretien d’Agathon, de Socrate, d’Alcibiade et des autres personnages qui assistèrent avec eux au banquet, et savoir quels discours on y tenait sur l’amour. »

Amis des Classiques, certains l’auront reconnu, ainsi commence le Banquet de Platon. Né avant le début du texte lui-même, le dialogue avec l’amour nous entretient encore. Qu’il nous incite à mal agir, ou qu’il nous fasse affronter la mort, il nous métamorphose, comme Ovide nous l’a enseigné.

Amis des Classiques, en ce mois de février, réchauffons notre cœur à la flamme de l’amour. Que ce soit l’amour de la sagesse, l’amour des beaux corps et celui des belles âmes (l’un menant à l’autre d’après Diotime) ou celui des langues anciennes, Amis des Classiques aimons !