L’Ouverture de la Mer — Anne-Laure Cartier de Luca

La mer est ouverte ! Emporté par le souffle des dieux, Tiron navigue jusqu’aux rivages de l’Égypte. Ton destin t’attend au-delà de la mer, a prophétisé la Sibylle de Cumes. 
Dans ce pays où tout l’enchante, aussi bien la turbulente mégapole que la paisible campagne soumise au rythme des crues du Nil, il nous fait découvrir le cœur des sanctuaires où officient les prêtres hellénisés et nous dévoile le bouillonnement culturel du musée d’Alexandrie. Bientôt remarqué par le préfet romain Balbillus, il accomplit un brillant parcours.
Mais le ciel s’assombrit à l’avènement de Néron, dont Sénèque tente en vain de réfréner les pulsions criminelles. À Rome, dévastée par un incendie, s’annonce alors pour Tiron un tout autre destin, cette fois lourd de menaces. Saura-t-il l’affronter et conserver sa liberté ? 
L’ouverture de la mer, célébrée chaque année lorsque s’éloigne l’hiver hostile aux navigations, est ici la métaphore de l’espoir. Des vagues de la vie à ses tempêtes, ce roman tumultueux est une invitation au voyage, un voyage dans le temps et l’espace qui nous appelle et nous rappelle : homme libre, toujours tu chériras la mer !

Anne-Laure Cartier de Luca vit à Rome, où elle a été professeur de Lettres au lycée français avant d’enseigner à l’université italienne. Poète, nouvelliste et critique littéraire, elle a aussi publié des entretiens avec des écrivains. Après Le Papyrus de la Via Appia, L’Ouverture de la Mer est son deuxième roman historique.