07/09/2017
Date:04/07/2017 - 01/10/2017 
Le bois d’Ormes, une terre d’histoire gauloise, romaine et médiévale

La Maison de la Polyculture, Ormes
19 Rue des Chabasses
45140 Ormes
France

Laurent Fournier, archéologue à l’Inrap, présentera les résultats de recherches de la fouille dans le cadre de l’inauguration de l’exposition, réalisée par l’Inrap en partenariat avec la ville d’Ormes et le collège Montabuzard d’Ingré, lundi 12 juin 2017 à 18 h 15.

La conférence sera suivie d’une visite guidée de l’exposition par les élèves de la classe de 6e, option archéologie, du collège Montabuzard d’Ingré (année scolaire 2015-2016).

En 2009, l’Inrap a effectué sur la commune d’Ormes, au lieu-dit le Bois d’Ormes, un diagnostic sous la direction d’Edith Rivoire. Les résultats de cette première intervention ont conduit à la prescription d’une fouille par le service régional de l’Archéologie du Centre – Val de Loire.
Cette opération, portant sur une surface de 3,3 ha, a été réalisée, au cours de l’été 2010 par une équipe de neuf archéologues de l’Inrap. Les principales occupations archéologiques identifiées sur le site s’étendent, au plan chronologique, entre la fin du premier âge du Fer (800 – 450 av. J.-C.) et le XIIe siècle. Cette intervention a également permis de découvrir des vestiges attestant les combats qui se sont déroulés sur le territoire de la commune au cours de la guerre de 1870.

Exposition réalisée par l’Inrap en partenariat avec la ville d’Ormes


07/09/2017
Date:17/07/2017 - 17/09/2017 
Ambacia, la gauloise. 100 objets racontent la ville antique d’Amboise

5 Rue François 1er
37400 Amboise
France

Inauguration de l’exposition lundi 12 juin 2017 à 18 h 30, en l’église Saint-Florentin d’Amboise

L’oppidum d’Amboise est l’un des sites archéologiques majeurs de la région Centre-Val de Loire, et l’une des plus grandes agglomérations gauloises du nord-ouest de la Gaule. Les investigations menées depuis des décennies sur le plateau des Châtelliers permettent aujourd’hui d’établir qu’il s’agit probablement du chef-lieu du peuple des Turons, dont le territoire couvrait l’équivalent de la Touraine actuelle.

L’exposition Ambacia, la gauloise constitue la première grande synthèse destinée à un large public sur les vestiges gaulois d’Amboise. Une vingtaine de spécialistes issus de différents organismes ont participé à la réalisation des contenus scientifiques. Les objets exposés offrent une vision très large de la société gauloise. Certains d’entre eux, exceptionnels en raison de leur rareté, ont été restaurés pour l’occasion.

À l’église Saint-Florentin sont présentés dix-huit panneaux évoquant les grandes étapes de l’archéologie à Amboise, depuis les précurseurs du XVIIIe s. jusqu’aux grandes interventions récentes ; et les principales caractéristiques de la ville gauloise.

Au Musée-Hôtel Morin sont rassemblés les 100 objets archéologiques qui illustrent les différents aspects de la société gauloise. Ils sont présentés au travers de huit thématiques : les habitants ; la maison ; le vaisselier ; les artisans ; le commerce ; les rites ; la statuaire ; les animaux.


07/09/2017
Date:01/07/2017 - 17/09/2017 
L’Antiquité en bulles

Gisacum
8 Rue des Thermes
27930 Le Vieil-Évreux
 

La bd version peplum est la vedette de l’exposition visible dans l’espace d’accueil du site de Gisacum, la ville sanctuaire gallo-romaine située au Vieil-Evreux, et à la médiathèque d’Evreux.

D’Alix et Murena, poids lourd de ce créneau de la bd antique, aux nouvelles séries (HéraclèsRoma ou Les Derniers Argonautes), en passant par les comics et les mangas, la bd  puise souvent son inspiration dans l’Antiquité et contribue à la faire connaître de manière ludique. Les scénaristes et dessinateurs accumulent une impressionnante documentation et se fondent sur les dernières recherches des archéologues et des historiens avant de se lancer dans la création d’un album  comme vous le verrez à Gisacum. C’est le cas en particulier pour Arelate ou la Dernière prophétie dont des planches originales et des facs-similés sont montrés. À la médiathèque d’Évreux, le parcours révèle comment, à travers « l’Antiquité reflet », l’homme contemporain parle en réalité aussi de lui-même. Quant à « l’Antiquité recyclée », elle est particulièrement visible dans les comics où les super héros doivent beaucoup aux dieux de la mythologie.

Le site archéologique antique de Gisacum, unique en Europe, fait lui aussi l’objet d’une bd. La mission archéologique départementale a en effet développé avec les éditions Varou une bande dessinée originale dont l’intrigue se déroule au début du IIIe siècle, au coeur de ce vaste centre religieux, fondé par les Aulerques Eburovices. Les visiteurs pourront découvrir des dessins grand format spécialement créés par Frédéric Bihel et Savon, illustrateurs ébroïciens de BD, mais aussi des planches de l’album. Pour voir l’album complet, il faudra patienter jusqu’au 24 août, date à laquelle Ad victoriam sera présentée en avant première à Gisacum, en présence du scénariste Céka et du dessinateur Jacky Clech.

Exposition à Gisacum : du 1er juillet au 17 septembre 2017 et à la médiathèque d’Evreux : du 1er juillet au 27 août 2017. Entrée gratuite.
À l’occasion de l’ouverture de l’exposition « Ave bande dessiné ! », auront lieu les 1er et 2 juillet, des dédicaces, des rencontres, des conférences, des ateliers dessin, et petits et grands pourront accéder à des espaces lecture et jeux. A télécharger sur gisacum-normandie