Anthologie — IOLO

IOLO. 

Apologie de Socrate, Platon

 

Avant en deuxième partie de soirée de l’enfer télévisuel quand on s’enjaillait pas encore avec son bol de Chipsters devant New York Unité Spéciale police judiciaire à téma des cul-terreux en tuxedo tataner le barreau on pouvait tracer en segway jusqu’au tribunal du ter ter pour envoyer des pouces à tous les fdp qui devaient esquiver la guillotine en suçant les teubs des les boss de la cité et ça c’était bon délire frère tu pouvais amener ton p’tit kebab posément et la résoi passait à la bien oklm.

 

Socrate clairement c’était le plus gros cramé du slam judiciaire le type il lachait rien il avait des fat couilles en titanium à côté Superman il mangeait sa chipo toute molle en rageant mdrr !!! donc j’te pose le délire bogoss Socrate il est obligé d’enchainer les hadoken parce que la cité lui a mis la grosse misère sur son vieux dos de papy en mode « eh le barbu philosophe on va te déglingue avec tous les trucs les plus pétés du code pénal ptdrrr !!!!! » genre « on te voit filer des bonbons à nos p’tits babies à la sortie de l’école !!!! en plus c’est même pas des Krema rageux tu leur files du Marque Repère tu te fous grave de nos gueules !!!! » ou « faut arrêter de kiffer les zobs que tu fais dans la glaise comme des dieux c’est pas bon délire ça on a pas inventé des top models avec des pouvoirs pour que personne les vénère ok ???? »

 

Mais lui Socrate il leur file walou il reste là 30 jours en zonzon à dire « ok vous savez quoi les cons moi je suis un boss et comme j’suis un boss j’vous en veux même pas d’être tous cons gros respect sur vos mifa allez je lache mon like sur l’Instragram de ta reuss et même pas c’est pour pécho tkt !!! » et à faire du backstab sournois sur les consciences des jurés !!! donc d’abord normal il dit « non non j’ai rien fait m’sieur l’inspecteur franchement j’ai des grosses circonstances atténuantes !!!! » et après comme il voit de toute façon les athéniens ils s’en branlent de ce qu’il bave il dit « ok bon ben au moins me mettez pas une quenelle enflammée à la limite j’veux bien être condamné à m’enjailler au Domac lol !!! » et l’assemblée est genre « WHAAATTTT ???? » gros craqué mdrrr il a bien géré !!!!

 

Mais les juges c’est en mode balek intégral « Socrate t’es ptête le plus grand philosophe de l’univers mais nous tu sais quoi en s’en tape donc ben on va te tuer lol allez kiss !!!!! » et Socrate à ce moment-là c’est Van Damne il a transcendé le langage il est tous les éléments parce que la morale de dingo c’est que en gros si tu te tapes une injustice de malade toi ça te fait rien t’es immunisé mais par contre ça colle un gros dash cancel dans la ganache des injustes et c’est ça le sérieux badtrip c’est que Socrate il va s’enjailler dans l’au-delà mais les jurés eux ils vont se taper les milles tourments d’Hadès !!!! genre Cerbère il va les manger !!!! pas cool hein loool ???? donc si tu veux pas te faire défonce par le caniche à trois têtes faut bien respecter la vérité et après avoir baratiné mille ans Socrate il dit « ok allez un shot de cigüe oklm et see ya les frères !!!!! » voilà c’est les hipsters de la sagesse c’est Grand Corps Malade à Guantanamo c’est Maitre Capello en autotune c’est L’Apologie de Socrate.

 

 

Pour aller plus loin :

 

- PLATON, Apologie de Socrate, Les Belles Lettres, Paris, 2003, 84 p.

- LIZOTTE (Afrodille), De Brazzaville à Athènes : la sapologie et Socrate, Les Post-Bipolaires, Melun, 1940, 1120 p.

- GENOVESE (Geremia), Come morire come un boss in venticinque lezioni, Quattro Stagione, Samugheo, 1857, 811 p.

 

 

 


Dernières chroniques

04 Décembre 2020
La vie des Classiques reproduit ici l'article paru dans Actualités des études anciennes, ISSN format électronique : 2492.864X, 06/05/2020,  (...)
25 Novembre 2020
A l'occasion de la réimpression du magnifique L'Utilité de l'inutile de Nuccio Ordine (dont vous pouvez lire sur notre site l'article Le pain de l' (...)