Anthologie - Deux charmes égyptiens parfaits pour les périodes de dépression économique

Extrait du Signet Hocus-Pocus, par Christopher Bouix. p. 243-244

 

Charme pour le commerce.

Prends de la cire jaune et
Du jus provenant de plantes liées à l’air et à la lune; mélange et
Façonne un Hermès creux, qui, dans la main gauche, 

Tient un caducée, et dans la droite, une petite
Bourse. Écris sur du papier sacré les noms
Suivants, et tu verras des affaires sans arrêt :
chaïôchen outibilmemnouôth ;
atrauïch ; donne des revenus et de la pratique au lieu
En question, parce que Psentebêth habite ici.
Place le papyrus à l’intérieur de l’Hermès et refaçonne avec la même cire;
Place l’Hermès dans un mur, de sorte qu’on ne le voie pas ; 

Couronne-le de l’extérieur et offre-lui en sacrifice
Un coq, après avoir fait des libations de vin égyptien ; 

Fais brûler pour lui une lampe qui n’est pas teinte en rouge.

Charme pour avoir du travail et pour attirer les clients

Dans
Un atelier ou dans une maison, ou bien où que tu l’auras placé.
Avec ce charme tu t’enrichiras, tu réussiras ; car c’est Hermès qui l’a fait pour Isis l’errante,
Et il est étonnant ; on l’appelle « le petit mendiant ».

Prends de la cire qui n’a pas été chauffée,
Ce que l’on appelle la « propolis » ; façonnes-en un Homme qui mendie de la main droite,

Et qui, de la gauche, porte une besace et
Un bâton. Qu’il ait, autour de son bâton,
Un serpent enroulé, et qu’il soit lui-même vêtu d’un pagne
Et qu’il se tienne sur une sphère, contenant elle-même 

Un serpent enroulé, comme Isis. Installe-le debout, 

Après l’avoir fixé sur une pièce de genévrier d’un seul tenant,
En plaçant en dessous un aspic dans une corbeille fermée
En haut. Façonne la cire
Pendant la nouvelle lune et consacre la figurine dans la joie,
Lis tout haut la formule
Sur ses membres trois fois, après l’avoir divisée
En quatre. Écris pour chaque membre de petits

Morceaux de papyrus, avec du cinabre et du jus 

D’armoise et de la myrrhe. Lorsque tu l’as
Placé en haut, à l’endroit que tu auras choisi, sacrifie-lui 

Un âne sauvage à front blanc ; et fais-en un holocauste ;

Récupère les entrailles, fais-les rôtir sur des bois
De saule: mange-le alors.

Papyrus grec magique de Paris (PGM IV), 2359-2398. 


Dernières chroniques

25 Novembre 2020
A l'occasion de la réimpression du magnifique L'Utilité de l'inutile de Nuccio Ordine (dont vous pouvez lire sur notre site l'article Le pain de l' (...)
23 Novembre 2020
A l'occasion de la parution de Femmes savantes, voici quelques magnifiques vers de Sapho, issus de l'édition de Théodore Reinach.    (...)