Anthologie héoïque - Les Argonautiques I

La vie des Classiques vous offre aujourd'hui un premier extrait des Argonautiques d'Apollonios de Rhodes, dont une magnifique édition illustrée vient d'être publiée par les Belles Lettres. 

C’est en commençant par toi, Phoibos, que je rappellerai les exploits de ces héros d’autrefois qui, par la bouche du Pont et à travers les Roches Kyanées[1], sur l’ordre du roi Pélias, menèrent vers la toison d’or la solide nef Argô. Telle était en effet la prédiction entendue par Pélias : l’avenir lui réservait un sort affreux ; car l’homme issu de son peuple qu’il verrait venir avec une seule sandale le ferait périr par ses complots[2]. Or, peu de temps après, suivant ta prophétie, Jason, en traversant à pied le cours de l’Anauros grossi par l’hiver, sauva de la boue l’une de ses sandales, mais laissa l’autre au fond, prise dans le courant. Il se rendit aussitôt chez Pélias afin de prendre part au festin que le roi offrait à son père Poséidon et aux autres dieux, sauf à Héra Pélasgienne dont il n’avait cure[3]. Dès qu’il vit Jason, il comprit et lui prépara le travail d’une navigation périlleuse afin de lui faire perdre, sur mer ou en pays étranger, toute chance de retour. Au sujet du navire, les œuvres des aèdes d’autrefois chantent encore qu’Argos l’a construit d’après les instructions d’Athéna. Pour moi, je veux maintenant dire la race et le nom des héros, leurs longues courses sur la mer et les exploits qu’ils accomplirent dans leurs errances. Daignent les Muses inspirer mon chant !

Les Argonautiques, vers 1-23

 

La toison […] est gardée par un dragon – monstre terrible à voir.

 

 

 

[1] Aussi appelées Plégades ou Symplégades, ces deux falaises mythiques, bleues comme la nuit (c’est le sens de kuanos en grec), gardent l’entrée du Bosphore. Elles passent pour s’entrechoquer de manière chaotique, rendant le passage impossible.

[2] Les oracles enseignent le destin, sans dire quand il peut advenir si bien que, dans leur hâte à l’éviter, les hommes s’empressent généralement de l’accomplir. Ainsi, la prémonition devient une admonition.

[3] Héra est la déesse protectrice de Jason.


Dernières chroniques

Le 19 Février 2019
La vie des Classiques vous offre aujourd'hui un deuxième extrait des Argonautiques d'Apollonios de Rhodes, dont une magnifique édition illustrée (...)
Le 05 Février 2019
Voici, en exclusivité, quelques pages de La part du héros d'Andrea Marcolongo (p. 232-234). Le livre sort en librairie ce vendredi 8 février. Les (...)