Concours de fables - Notre médaille d'argent

Cet été, vous avez été nombreux à participer à notre concours de fables. Après notre médaille d'or, il est temps de vous dévoiler notre médaille d'argent ! Il s'agit d'une fable écrite par Elizabeth de Courtivron. Demain, vous découvrirez notre médaille de bronze avant, vendredi, de pouvoir retrouver les meilleures fables qui nous ont été soumises !

 

La nouille et l’œuf

 

La grande nouille vit un œuf, qui lui sembla de belle taille. Elle, qui n’était pas grosse en tout ……………., envieuse, s’étend, pour écaler sa coquille à toute heure.

Et tire, sans arrêt le dépouille.

Et le pile.

En miettes.

Et s’acharne encore.

Entaille alors le blanc de l’œuf, de son cinglant pouvoir.

Et le vide de sa substance. Et continue encore.

Éperdue pourtant quand l’œuf n’est plus là, garant de sa supériorité sans

laquelle elle n’est plus qu’une nouille en quenouille et sans envergure…

Peut-on vraiment dire qu’elle existe ?

Insatiable vampire ! Et de nourrir son ego qui enfle, et enfle…

La nouille s’enfla si bien qu’elle creva.

 

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.

 

Elizabeth de Courtivron 


Dernières chroniques

01 Avril 2020
La vie des Classiques vous offre aujourd'hui un premier extrait des Argonautiques d'Apollonios de Rhodes, dont une magnifique édition illustrée vient (...)
27 Mars 2020
Amis des Classiques, prenez un moment pour (re)lire ce magnifique texte d’Homère: un pur moment de bonheur avec la divine Calypso n’est jamais de (...)