De(s) contractions - Semaines 12 à 14

Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…), vous livre ses impressions, et rien que ses impressions, sur les déclinaisons, les conjugaisons, le vocabulaire et la syntaxe…en toute décontraction !

Semaine 12

Rare sont les gens qui ne connaissent pas le supplice de la planche. Si, si vous savez le supplice des dessins animés avec des pirates, où la victime doit avancer les yeux bandés sur une planche de bois les yeux jusqu’à ce qu’elle bascule dans le vide et… [ajoutez ici les détails sanglants de votre choix] Vous pensiez que cette torture appartenait au passé. Détrompez vous, elle est encore en vigueur. Elle a simplement changé de forme mais elle fait partie des supplices que les hellénistes doivent affronter. On avance toujours à l’aveuglette mais ici il s’agit juste de ne pas se noyer dans la mer de mots, de cas et de significations au cours de la traduction d’un texte. Mais on fait avec. Néanmoins, néanmoins il y a des moments de détente. Ainsi la céramique grecque permet de décompresser. Ainsi entre deux supplices nous admirons la finesse des artisans grecs et la diversité des vases. Et c’est bien là la seule défaite des hellénistes : ils doivent pour des vases, céder le pas aux archéologues.

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

Romane H812

 

Semaine 13

Alors que tous accablés par le travail en ce début de printemps, nous languissons les beaux jours, tout en craignant notre passage obligé en planche, ce fameux exercice où nous mettons au jour nos compétences inégalables en langue grecque. En ce mardi « Mathilda se sacrifierait-elle dans un excès de folie et d’inconscience ? », pour reprendre les mots de nostre mestre. C’est sûrement la perspective de notre voyage en Grèce imminent qui attire ainsi son audace. Nous nous lançons donc dans l’étude de Polybe, et son Histoire. Quelques jours plus tard et toujours plus de fatigue nous sommes rafraîchis par la légèreté de notre contrôle de vocabulaire hebdomadaire, ainsi grâce à l’indulgence bienveillante de Madame Laizé. Rassurés, nous entreprenons l’analyse et la traduction, routinière désormais, des textes de khôlle, ce jour-là Lysias et Strabon, pour clôturer sereinement cette semaine.

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

Lou H812

 

Semaine 14

Cette semaine fut assez particulière. En effet, les AL ayant leur concours blanc, nous, les BL, fûmes seuls en cours. C’est-à-dire que nous étions plutôt en petit comité : trois en tout. Cela ne fut pas cependant sans bienfait : il est assez facile de poser des questions quand il n’y a que deux élèves ; ce fut de plus l’occasion d’évoquer Hérodote, sa vie, son œuvre et ses voyages, ce qui en ces temps où les vacances se rapprochent est assez bienvenu… Si l’on excepte qu’il nous reste le plus terrible des obstacles sur notre route : nous aussi, un concours blanc nous attend. Parlant de voyages, nous dérivâmes sur celui de Pythéas, que le marseillais que je suis défendit autant que possible : mais oui, le plus célèbre des massaliotes serait allé jusqu’en Islande ! Le vendredi, nous revînmes sur des considérations plus prosaïques en traduisant des proverbes tous aussi misogynes les uns que les autres. Finalement, les cours de grec sont peut-être encore meilleurs à suivre sans les AL !

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

Sylvain H813


Dernières chroniques

Le 17 Septembre 2018
Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…), vous livre ses impressions, et rien que ses impressions, sur les (...)
Le 14 Septembre 2018
Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…), vous livre ses impressions, et rien que ses impressions, sur les (...)