Édito - Aux armes et cetera

Amis des Classiques, luttons !

La Guerre est le père de tout (Πόλεμος πάντων πατήρ) a enseigné Héraclite. Elle est, de fait, au cœur de l’Antiquité, des guerres mythiques des Olympiens contre les forces du chaos que sont les Titans ou les géants aux guerres réelles et fondatrices comme les guerres médiques ou puniques. Même la fameuse pax romana, pour être préservée, a nécessité la guerre aux frontières. 

La formule d’Héraclite va beaucoup plus loin que sa portée politique : en faisant de la guerre le père (le mot Πόλεμος en grec étant masculin) de toutes choses, elle propose l’idée fondamentale que la guerre est le principe de la vie. Voilà une vérité qui n’est pas bonne à entendre, mais qui a servi de source d’inspiration aux deux épopées fondatrices du monde occidental que sont l’Iliade et l’Énéide. « La guerre est le père de tout » dont les vers somptueux d’Homère et de Virgile. 

Voilà une vérité qui n’est pas bonne à entendre mais qui peut, par sa signification-même, être combattue !

Amis des Classiques, luttons, luttons sur tous les fronts et nous gagnerons !

File:Achilles by Lycomedes Louvre Ma2120.jpg

Achille chez Lycomède, bas-relief d'un sarcophage athénien, v. 240, musée du Louvre.

L'Énéide / Aeneis Tout Homère

Palamède devant Agamemnon par Rembrandt, 1626, Musée municipal de Leyde