Femmes savantes De Marguerite de Navarre à Jacqueline de Romilly

Sages, souvent téméraires, ces douze « femmes savantes » ont pour point commun leur engagement en faveur des lettres anciennes. Héroïnes du latin et du grec, elles ont préféré aux travaux d’aiguille les travaux de plume. Dans cette galerie de portraits qui court de la Renaissance à nos jours, chacune et chacun fera la connaissance, entre autres, de Perrette Bade, d’Anne Dacier ou de Catherine Des Roches, partagera le courage et l’acharnement de Juliette Ernst ou de Julie Favre, l’originalité et l’éclectisme de Marie Delcourt, la liberté de Mme du Châtelet et s’imprégnera de l’humanisme tourmenté de Marguerite Yourcenar ainsi que de l’idéale clarté de Jacqueline de Romilly.
Poussées dans l’ombre, toutes ont pourtant joué un rôle vital dans le progrès et la transmission de nos humanités. Femmes de leur temps et femmes d’exception, dotées d’un esprit aussi aiguisé que passionné, elles nous racontent également en creux l’histoire de la condition féminine où il a été si peu naturel d’être reconnue pour ses qualités intellectuelles. Des femmes savantes il est agréable d’en rire, il l’est bien davantage de les rencontrer.

Ouvrage dirigé et préfacé par Laure de Chantal, avec les textes de Malika Bastin, spécialiste du théâtre grec, Jean-Marie Blas de Roblès, membre de la Mission Archéologique Française en Libye et prix Médicis en 2008 pour son roman, Là où les tigres sont chez euxMarie-Laurentine Caëtano, spécialiste de la poésie spirituelle et féminine du XVIe siècle, Blanche Cerquiglini, responsable de la collection « Folio classique » chez Gallimard et auteur aux Belles Lettres de Métamorphoses (« Signets Belles Lettres », 2018), Pierre Chiron, philologue, historien de la rhétorique, membre de la direction de l’Année philologique et romancier, Eliane Itti, membre associé du laboratoire Études littéraires et herméneutique de l’Université Jean-Jaurès et auteur d’une biographie de Mme Dacier (2012), Nicolas Roudet, bibliothécaire à l’université de Strasbourg et docteur en philosophie, Clémence Roux agrégée de lettres classiques, Gérard Salamon maître de conférences émérite à l’ENS de Lyon et coauteur de deux volumes dans la collection « Signets Belles Lettres » À la rencontre de l’étranger (2008), ainsi que Clio et ses disciples (2014), Charles Senard, docteur en études latines et auteur dans la collection « Signets Belles Lettres » d’Imperator. Diriger en Grèce et à Rome (2017) et Minus. La petite enfance en Grèce et à Rome (2018) et Monique Trédé-Boulmer, de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, élève et amie de Jacqueline de Romilly, ancien directeur adjoint de l’ENS-Ulm Paris.

Belles Lettres 25,50€