Le baptême de Nancy Lorraine

Tous les mois, Lauriane Locatelli (docteur en langues anciennes) nous révèle l’étymologie et l’origine d’un nom de villes françaises afin de se remémorer une des caractéristiques principales du lieu : celle qui lui a valu cette dénomination. Aujourd'hui partons à Nancy !

 

Nancy, actuelle préfecture de la Meurthe-et-Moselle et ancienne capitale des ducs de Lorraine est une ville chargée d’histoire. Quand on parle de Nancy, l’image de la ville aux Portes d’Or est présente dans les esprits, avec sa place, portant le nom du dernier de ses Ducs. Mais d’où vient le nom de Nancy ?

Si certains ont supposé un rapprochement avec l’anthroponyme Nantius (cf. WIRTH 2004, 221), d’autres ont rapproché ce toponyme du gaulois nanto « marais, vallée », de la racine l’indo-européenne *nem- (« courber, incliner » (POKORNY, 1959-1969, 764). Nous pensons que cette seconde hypothèse est préférable car les toponymes sont bien souvent descriptifs et cette hypothèse est tout à fait plausible en raison de l’emplacement de la ville.

En effet, la ville de Nancy est construite dans la vallée de la Meurthe, au bord d'une zone marécageuse, non loin de la confluence entre la Meurthe et la Moselle. Preuve du caractère marécageux du sol, la fameuse place Stanislas a dû être construite sur pilotis. Si la Meurthe n’occupe pas une position centrale dans la ville, la rivière façonne tout de même le paysage et son empreinte est toujours manifeste par le biais de la microtoponymie. Ainsi, à l’est de la ville, rue de la Digue, se trouve une résidence au nom évocateur, « Au fil de l’eau », non loin de la rue du port aux Planches et du barrage de Nancy.

À proximité de la Meurthe, se trouve le canal de l’Est, lié par le canal de jonction de Nancy au canal de la Marne au Rhin. La présence de ce canal influe aussi sur la microtoponyme. Ainsi, le long du canal, une résidence porte le nom d’« Ecrin des Berges ». Entre la Meurthe et le canal, se trouvent un « parking 2 rives », la « pharmacie des 2 Rives », ainsi que la salle de concerts « l’Autre Canal ». Le fameux jardin d’eau, composé de sept bassins, dessiné par Alexandre Chemetoff en 1996 prend place entre ces deux rives. Sur l’autre rive, la rive gauche, se trouvent justement la librairie « l’Autre Rive » ainsi qu’un salon de coiffure et d’esthétique « Nina Rive Gauche ».

Le toponyme Nancy est donc un toponyme descriptif qui rappelle la nature du sol sur lequel a été bâti la ville ainsi que son emplacement même. La toponymie française possède plusieurs exemples de toponymes formés sur le substantif gaulois nanto « marais, vallée » comme par exemple Nans-Sous-Sainte-Anne (Doubs), ou encore les Nans (Jura), désignant deux villes de Franche-Comté.

 

Bibliographie

DELAMARRE X. 2003, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, Paris, 2003, p. 230, 231.

POKORNY J. 1959-1969, Indogermanisches etymologisches Wörterbuch, Bern.

WIRTH A. 2004, Les noms de lieux de Meurthe & Moselle. Dictionnaire étymologique, Haroué, p. 221.


Dernières chroniques

21 Octobre 2020
Tous les mois, Lauriane Locatelli (docteur en langues anciennes) nous révèle l’étymologie et l’origine d’un nom de villes françaises afin de se (...)
23 Septembre 2020
Tous les mois, Lauriane Locatelli (docteur en langues anciennes) nous révèle l’étymologie et l’origine d’un nom de villes françaises afin de se (...)