Le double anniversaire de Guillaume Budé

Amis des Classiques, ne boudons pas notre plaisir !

 

Il y aura bientôt cent ans que fut fondée « l’Association Guillaume Budé », se plaçant sous l’égide de l’un des plus grands philologues du XVIe siècle, Guillaume Budé (1467-1540). En juillet 1917 — la grande guerre pas même terminée —, il s’agissait de remettre à l’honneur les valeurs de l’humanisme. La France aussi devait avoir des éditions savantes des auteurs grecs et latins.

Pourquoi Guillaume Budé ? Si l’on vous pose la question, Amis des Classiques,  nous vous donnons quelques « éléments de réponse » : d’abord en vous faisant visiter sa cuisine si tant est que l’adage de Brillat-Savarin « dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es » puisse avoir une quelconque vérité. Puis, nous vous invitons à lire quelques extraits de ses œuvres  de  ses textes, et enfin à faire la connaissance de ses amis, dont certains aimaient tout autant les belles-lettres que les belles femmes en particulier et les beaux corps en général. Avec eux, sacrifions à Vénus, quitte à invoquer Priape.

Combien d’enfants a eu Guillaume Budé ? La réponse est simple : les « Budés » aujourd’hui se comptent presque en milliers, sans compter leur une forêt d’admirateurs qui ne demande qu’à croître. Signe du succès, ce n’est jamais assez : il nous en manque toujours un.

 

Amis des Classiques, ne boudons pas notre plaisir, ne crions pas « haro sur le budé ! »  et célébrons les 550 ans du grand Guillaume et les cent ans des petits Budés !