Le Latin au Parc

Bienvenue au Parc !

 

Chaque semaine, un ou deux hypokhâgneux, du groupe de latin débutant, vous livrent leurs impressions, et rien que leurs impressions, sur l’apprentissage du latin : élève déjà initié ou totalement novice, chacun souhaite les partager, avec son lot d’imprécision et de fulgurance.

Les Romains levaient le pouce (d’ailleurs, nous ne savons pas !), certains jettent des tomates au jury, nous, au lycée du Parc, quand nous aimons, nous faisons « pschittttt ».

C. L.-G.

 

 

 

Semaine 1 :

 

Après les deux heures plutôt introductives de mardi, le cours de latin débutant avec Madame Laizé a démarré sur les chapeaux de roues, jeudi 3 septembre, afin de commencer énergiquement la journée ! Déjà, nous autres, latinistes néophytes, connaissons toutes les subtilités de l'alphabet – il ne reste qu'à les retenir... Mais nous ne nous sommes pas arrêtés à la prononciation : nous maîtrisons maintenant les cinq conjugaisons régulières du présent – pour peu de jeter un coup d’œil sur la fiche de temps en temps... Et cette science toute nouvelle nous a permis de déjà pratiquer la version sur de petites sentences... Deux heures très intenses donc, dont je ne peux poursuivre le récit plus longuement, car en tant qu'hypokhâgneuse.... Labor me uocat !

Ingrid H812

 

 

 

« Le latin c’est facile », répète notre professeur de latin comme un leitmotiv…

Alors pourquoi tant d’élèves du groupe « confirmés » sont venus se joindre aux débutants ??...mystère de l’Antiquité, je suppose !!

Passée la surprise du nombre inattendu d’élèves, nous nous mîmes au travail gaiement avec la correction des exercices de conjugaison que nous avions tous brillamment réussis. Cependant, notre joie fut très vite tempérée une fois la leçon reprise…nous découvrîmes en effet, que non content d’avoir de multiples conjugaisons déjà fort complexes (mais dont nous maîtrisions déjà crânement les fondements), le latin comprenait aussi des DECLINAISONS ! 

Que de désarrois cette découverte provoqua dans nos cerveaux déjà fort décrépits par cette rentrée en Hypokhâgne…. ! Malgré tout (et oui, un certain masochisme imprègne nos rangs), nous apprîmes vite à nous accommoder de cette particularité latine et pratiquâmes cette nouvelle gymnastique de l’esprit. Car finalement, cette langue rigoureuse et logique ne présente pas de difficultés particulières (du moins, pour le moment !) pour celui qui respecte les règles du jeu…

Valete ! Labor me uocat…

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

Basile H812


Dernières chroniques

Le 20 Mars 2019
Bienvenue au Parc ! Sous la houlette de leur enseignante, Christelle Laizé-Gratias un ou deux hypokhâgneux, du groupe de latin débutant, vous (...)
Le 18 Février 2019
Bienvenue au Parc ! Chaque semaine, un ou deux hypokhâgneux, du groupe de latin débutant, vous livrent leurs impressions, et rien que leurs (...)