Les Humanistes - Giovanni Pontano

Giovanni Pontano (1429-1503), d’origine ombrienne, passa sa jeunesse à Pérouse. Il se présenta à Alfonse Ier d’Aragon, alors en guerre contre Florence, en 1447 et le suivit à Naples où il se fixa. Il entra alors au service de la monarchie aragonaise des rois de Naples (Alfonse Ier, puis Ferdinand Ier), comme soldat, diplomate, conseiller, jusqu’à devenir, de 1486 à 1494, secrétaire d’état ; Ferdinand Ier lui confia aussi l’éducation de son fils, duc de Calabre, le futur Alfonse II, roi de 1494 à 1495. Après l’invasion française de Charles VIII et au retour des princes aragonais, il se retira de la vie politique. Sa mort, en 1503, survint deux ans après la chute définitive de cette famille. Il fut le successeur de Beccadelli à la tête de l’Académie Napolitaine et exerça une grande influence sur des écrivains plus jeunes, comme Sannazar et Marulle. Sa production littéraire, en prose et en vers, toute entière en latin, est considérable. Son œuvre poétique comprend notamment les Eclogae, six églogues en hexamètres ; le Parthenopeus siue Amores, deux livres de vers lyriques, d’inspiration amoureuse, en mètres variés ; le De Amore Coniugali, trois livres dans le mètre élégiaque, poésie de la famille ; les Hendecasyllabi seu Baiae, deux livres de poésie amoureuse en hendécasyllabes; et l’Eridanus, deux livres en distiques élégiaques.