Métamorphoses D'Actéon au posthumanisme

Actéon le chasseur transformé en cerf, Daphné en laurier, Zeus en taureau… les métamorphoses sont partout dans la littérature grecque et latine. Qu’elles expliquent la naissance du monde, l’apparition des plantes ou des astres, elles content une autre histoire naturelle, non biologique mais poétique, nourrie des aspirations humaines les plus essentielles : dieux et hommes se métamorphosent, ou métamorphosent les autres, par vengeance, punition, jalousie ou convoitise.
Pourquoi ces métamorphoses nous parlent-elles tant ? C’est qu’elles disent notre secret désir de vivre une autre vie, sous une autre identité. Ces très anciens récits nous plongent dans les origines de nos grands questionnements sur la séparation entre l’homme et l’animal, sur la question des genres masculin et féminin, et sur le dépassement des frontières entre humain et machine. La centaine de textes réunis ici trace un pont entre les métamorphoses grecques et latines et le XXIe siècle du posthumanisme, et nous rappelle que les robots de demain sont les Protée d’hier.

MÉDIAS

Pourquoi les mythologies ne meurent pas ? 
Radio Notre Dame - Émission "Décryptage"

Métamorphoses, d’Actéon au posthumanisme – extraits 
Le Blog des Belles Lettres

Accéder au contenu

Les Métamorphoses, d’Ovide au transhumanisme 
France Culture - Émission "Le Journal de la Philo"

 

PRESSE

Ces textes fondateurs sont remarquablement mis en perspective dans ce petit recueil, introduit par un entretien avec Christophe Honoré, qui a porté à l'écran en 2014 les Métamorphoses d'Ovide en les transposant dans la France contemporaine.
Télérama - 09/04/2018

BIOGRAPHIES CONTRIBUTEURS

Blanche CERQUIGLINI

Blanche Cerquiglini travaille pour la collection Folio classique chez Gallimard. On lui doit le Roman d’hier à demain (2012, co-écrit avec Jean-Yves Tadié).

Belles Lettres 15€