Nouveaux témoignages de jeunes latinistes

Voici des témoignages d'élèves de Terminale S du Lycée Ionesco d'Issy-les-Moulineaux recueillis par leur professeur Adrienne Bernardi. 

 

Capucine :

J'avais commencé à étudier le latin car j'ai été poussée par mes parents mais également car l'aimais beaucoup l'apprentissage des langues étrangères. De plus, notre langue, le français, est une langue latine et l'étude du latin permet une meilleure compréhension de notre langue vivante.

J'ai choisi de poursuivre jusqu'au bac car j'avais beaucoup aimé au collège. De plus, cela est toujours un plus pour le bulletin et pour les points au bac.

J'aime bien les notions abordées au lycée, surtout en terminale. Nous pouvons également faire un lien avec notre programme de philosophie, ce que je trouve intéressant.

 

Marion

J'ai commencé le latin au collège pour être dans une bonne classe et pour découvrir la culture antique. De plus, la professeure avait l'air géniale mais elle est partie l'année où j'ai commencé.

J'ai continué car c'est la seule option coeff 3 au bac, et aussi pour Mme Bernardi (le professeur) et pour le voyage à Rome en 1ère, et pour ne pas avoir fait 3 ans au collège pour rien.

J'aime apprendre les citations latines du Bled, les voyages pédagogiques, la scansion, la gestuelle en rhétorique.

 

Marion :

J'ai commencé en 5ème car je m'intéressais à la culture antique et plus précisément à la mythologie. De plus, on nous avait dit que le latin aidait en français au niveau de l'orthographe, ce qui est toujours utile. Ensuite, aul ycée, un voyage à Rome nous est proposé pour enrichir notre culture et voir de nous-mêmes le vécu de l'époque. En outre, le latin, au niveau des déclinaisons, nous facilité l'apprentissage des langues vivantes dans notre scolarité comme à l'extérieur. Et en bonus, le latin au bac est coefficient 3, ce qui ne peut qu'être bénéfique pour nous.

 

Natacha :

J'étais plutôt intéressée par l'Antiquité. On m'a aussi conseillé de commencer car le latin permet de s'améliorer en français.

J'ai continué pour les notes (coeff 3 au bac), le voyage et parce que j'aime bien.

Je trouve les cours intéressants car j'aime bien l'histoire. Le latin me permet de faire de l'histoire en étudiant des textes intéressants, et m'a donné beaucoup de culture générale.

 

Veaceslava :

J'ai commencé parce qu'on me l'a conseillé pour m'améliorer en français et aussi parce que j'étais intéressée par l'Antiquité.

J'ai continué parce que les textes étudiés étaient intéressants et que ça apportait de la culture générale. En première ça m'a été utile pour le bac de français et en terminale ça permet d'augmenter la moyenne.

 

Vincent :

J'ai commencé parce qu'il était obligatoire de commencer le latin en 5ème dans mon collège.

J'ai continué jusu'au bac pour le magnifique coeff 3 au bac, et parce que j'aimais l'enseignement de civilisation.

Le plaisir que j'y trouve : les bonnes notes supplémentaires, l'enrichissement culturel personnel (littérature, histoire, philosophie...)

 

Clémence :

J'ai commencé l'option latin en 5ème d'après la recommandation de mn frère aîné et du professeur qui organisait ses cours d'une façon plus libre que les cours habituels, en considérant également que ces connaissances pourraient me servir en français. J'ai ensuite continué au lycée pour pouvoir bénéficier lors du bac de points grâce à l'option pour récompenser ces 6 années d'apprentissage.

De plus, les cours, en petits groupes, sont plaisants puisqu'ils permettent de faire des activités plus libres et des travailler en groupe, il y a ainsi une très bonne ambiance de classe car tout le monde se connapit, et cela permet l'organisation de sorties et de voyages.

 

Julie :

J'ai eu le choix de faire latin ou non. Ma mère ayant fait du latin, elle me ml'a recommandé. Cela m'a donné envie et je me suis inscriye en 5ème. Je n'ai pas regretté ce choix, c'est une matière très intéressante.

J'ai continué pour le coefficient 3 au bac et pour les connaissances culturelles que cela m'apporte.

L'enseignement y est complet et il est facile d'avoir de très bonnes notes.

 

Aïssatou

J'ai commencé le latin en 5ème car mon père m'a en quelque sorte poussée à le faire en me disant que cela m'aiderait en français parce que ça l'avait lui-même aidé. J'étais curieuse également de découvrir ce que c'était.

J'ai continué car le latin m'a plu, et pour le coefficient 3 au bac.

J'aime comprendre certains mots français grâce au latin et avoir de bonnes notes assez facilement.

 

Kenza

J'ai commencé le latin en 5ème parce que mes parents m'ont encouragée à en faire (ils avaient tous les deux pris latin au bac) ainsi que ma grand-mère (professeur de lettres). Cette matière m'intriguait aussi parce que je ne savais pas quoi en attendre, donc j'ai aussi choisi cette option par curiosité, et aussi pour être dans une des meilleures classes du collège.

J'ai été tentée d'arrêter le latin et de faire italien à la place en seconde, mais j'ai continué car je savais qu'il y avait un voyage scolaire en Italie en 1ère et que le latin était la seule option coefficient 3 au bac.

Le latin ne m'a jamais autant plus qu'en terminale, car on y fait beaucoup de philosophie et non pas que de la traduction, de l'histoire de la civilisation latine et de la grammaire, comme dans les classes inférieures.

 

Angela :

J'ai commencé le latin pour apprendre la civilisation romaine et la mythologie.

J'ai continué jusqu'au bac parce que c'est une matière qui me plaisait et que j'aime toujours.

J'aime apprendre l'origine des mots, et cette heure de cours qui est plus détendue que mes autres heures de cours.

 

Louise

Si j'ai commencé le latin, c'est en grande partie parce que des enseignants fourbes nous ont promis une matière bonus avec un voyage à la clé. Il y avait bien sûr un intérêt pour la civilisation, la mythologie et la culture romaines, mais pas assez pour m'empêcher de me sentir flouée quand le voyage a été annulé. Et pourtant j'ai continué au lycée, en partie pour m'éviter d'avoir étudié une matière pendant 4 ans et n'en rien retirer, en partie parce qu'on a beau dire, le latin peut être une langue fascinante. J'en ai eu la confirmation en arrivant au lycée, établissement qui a en plus tenu la promesse du voyage. J'ai appris à m'exprimer comme un orateur, d'où provenait l'expression « faire bonne chère » entre autres choses utiles, dont l'étymologie de nombreux mots français. Je ne regrette rien.

 

Tifaine

J'ai commencé le latin en 5ème pour avoir une bonne classe, car la professeur était bien, et car c'était la seule option au collège.

J'ai continué pour le coefficient 3 et pour ne pas arrêter au milieu, et car la professeur est bien.

J'aime les voyages pédagogiques, les citations latines et la scansion.


Dernières chroniques

Le 11 Janvier 2019
Pourquoi apprendre le grec ancien aujourd’hui ? Adèle, Albane, Astrid, Auriane, Baptiste, Etienne, Grégoire, Juliette, Raphaël, Syvane et (...)
Le 07 Janvier 2019
Voici un nouveau témoignage d'un jeune latiniste recueilli grâce à sa professeure Marie-Pascale Paulot.  "J'ai commencé le latin en 5e avec l (...)