Quel Caractère ! Le bavard

Les Caractères de Théophraste ont traversé les siècles. Que vous soyez helléniste ou simple observateur, vous en connaissez sûrement quelques-uns. Par Laure de Chantal

Cet été, méfiez-vous du Bavard : sous couvert d’affabilité, il est le pire ennemi de l’otium (en grec scholè) ! Attention, cet homme est de toutes les époques et il va vous gâcher vos vacances !

Le bavardage est la manie de parler beaucoup et inconsidérément.  Et voici quelle sorte d'homme est le bavard.

 

Assis à côté d'un inconnu, il fait pour commencer l'éloge de sa femme; puis, il raconte le songe qu'il a eu la nuit précédente; ensuite, il passe à son diner, dont il détaille exactement le menu;  enfin, de propos en propos, il déclare que les hommes d'aujourd'hui sont bien loin de valoir ceux d'autrefois; que le blé ne se vend pas bon marché sur l'agora; qu'il y a en ville une affluence d'étrangers; qu’à partir des Dionysies la mer devient navigable; qu'un peu de pluie, s'il plaisait à Zeus, ferait du bien aux récoltes; qu'il cultivera sa terre l'année prochaine ; que la vie matérielle devient bien difficile; que c'est Damippos qui, aux Mystères, a consacré le plus grand cierge; et quel est le nombre des colonnes de l'Odéon. Il vous apprendra encore que c'est au mois de Boédromion qu'ont lieu les Mystères, au mois de Pyanopsion les Apaturies, au mois de Posidéon les Dionysies rustiques. « Hier, continue-t-il, j'ai pris un vomitif », et « Quel jour est-ce aujourd'hui?

Et si on supporte son bavardage, il est homme à ne plus vous lâcher.

 

Les bavards de cette espèce, il faut les fuir à toutes jambes, si l'on veut éviter la fièvre. Ce n'est pas chose aisée que de tenir bon contre des gens qui ne savent pas discerner le temps de votre loisir (scholè) et celui des affaires.

 


Dernières chroniques

14 Mai 2019
Les Caractères de Théophraste ont traversé les siècles. Que vous soyez helléniste ou simple observateur, vous en connaissez sûrement (...)
26 Octobre 2018
Les Caractères de Théophraste ont traversé les siècles. Que vous soyez helléniste ou simple observateur, vous en connaissez sûrement quelques-uns. (...)