Témoignage d'un jeune latiniste

Suite à notre appel à témoignage sur les réseaux, voici ce que nous a confié un jeune un latiniste en Terminale S à Avesnes-sur-Helpe. N'hésitez pas à nous contacter sur Twitter, Facebook ou sur laviedesclassiques@gmail.com pour nous faire part de vos expériences ou de celles de vos élèves !

Je ne me suis intéressé aux langues anciennes que très tard dans mon parcours scolaire. J'avais fourni une réticence au latin (seule matière proposée) tout le long du collège, suite à une absence d'intérêt de ma part.

Ce n'est que vers le milieu de l'année de seconde que j'ai rejoint l'option. En effet, un ami m'avait encouragé à le rejoindre dans la salle de latin au lieu d'attendre en permanence. J'ai alors pris le cours comme un élève habituel. J'ai été attiré par le côté convivial de l'option latin : en effet, dans mon établissement, nous ne sommes que 10 en terminale à pratiquer l'option, mais nous formons un groupe soudé. C'est ce même cours qui m'a fourni un accueil chaleureux. 

Ensuite, j'ai continué l'option pour l'attrait de la langue (particulièrement l'attrait du langage : voir que "obvious" de l'anglais vient du latin avec un sens proche, l'évolution de l'orthographe de certains mots à cause de la langue orale...). De plus, en première j'ai réalisé que la logique d'analyse de texte était similaire à celle de l'oral de français, ce qui m'a aidé lors de sa préparation. 

Pour finir, une grande partie de mon intérêt pour la latin est due à mon enseignante, qui a su me conseiller sur comment rattraper mon retard sur la grammaire latine. Elle a réussi à s'adapter aux niveaux de grammaire de chacun pour leur proposer de traduire les passages des textes selon leur niveau, et corriger les lacunes avec des méthodes variées. (cf vidéo Lady Baba sur YouTube, qu'elle nous a fait découvrir pour les terminaisons du parfait).

Pour conclure, si je devais donner envie aux lycéens et aux collégiens de rejoindre une option de langue ancienne, je dirais que c'est pour l'effet de groupe, où la majorité des gens qui sont présents sont là pour apprendre et découvrir une culture, et que les méthodes de travail acquises en latin (et probablement en grec), seront utiles tout au long de leur scolarité.


Dernières chroniques

Le 03 Décembre 2018
Pour  commencer mes parents m'ont dit de faire du latin, car cela rapporte des points au BAC. Cependant je ne me suis pas arrêtée là, car faire (...)
Le 30 Novembre 2018
A la suite de notre appel à témoignage sur les réseaux, voici ce que nous a confié Alice Beauchamp,une jeune un latiniste du lycée Louis (...)