Edito - Les gourous

Amis des Classiques, soyons mystiques !

Si gourou n’est pas un mot latin, secte en revanche a non seulement une étymologie latine (de sequi suivre) mais recoupe une réalité à laquelle Grecs et Romains ont été largement confrontés : des mystiques aux pythagoriciens, néo-pythagoriciens, adorateurs de Mithra, orphiques, isiaques et autres dionysiaques, l’Antiquité nous offre un miroir de ce recoin de l’esprit  humain qui consiste à suivre scrupuleusement, de manière sectaire ou confiante  un maître, un dieu, un enseignement ou un enseignant — le pédagogue étant littéralement la première personne que l’on suit, sur le chemin de l’école —, une philosophie ou une liturgie. Dans ce miroir antique, notre psyché, nous voyons également, à côté de la fuligineuse silhouette de la spiritualité, l’esprit critique jamais ensommeillé de certains auteurs dénonçant ou se moquant de leurs contemporains qu’ils soient de faux prophètes, véritables charlatans, en quête d’exercice spirituels et de méditations charnelles, toujours ancestrales, millénaires mais que personne n’avait vus jusqu’alors.

Certains de ces gourous ne sont plus que des noms étranges et obscurs pour nous : qui se souvient d’Anoubion, Poimandrès ou d’Apollonios de Tyane, dont les noms furent pourtant sur toutes les lèvres ? D’autres traversent les siècles et conquièrent chaque année de nouvelles recrues au prix de métamorphoses diverses : tandis que Pythagore fait désormais la joie et le tourment des mathématiciens en herbe, les mystères de Mithra ressurgissent dans le futur post-apocalyptique mis en image par Ridley Scott dans le récent Raised by Wolves.

Ce mois-ci, Amis des Classiques, respirons un grand coup (par le ventre, le nez ou les oreilles) et plongeons dans l’océan des sectes et des mystères. Côtoyons l’étrange Pythagore, le miraculeux, ou thaumaturge, Apollonios de Tyane, devenons trois fois meilleurs avec Hermès Trismégiste, cherchons la lumière de Mithra jusque dans le cœur des Robots, rions des faux prophètes avec Lucien ou finissons par quelques bacchanales scandaleuses.

Amis Classiques soyons mystiques, à condition de ne pas nous laisser mystifier !

Alexandre ou le faux prophète File:William-Adolphe Bouguereau (1825-1905) - The Youth of Bacchus (1884).jpg