Le latin au Parc - Saison 7 Semaine 1

Bienvenue au Parc !

Chaque semaine, un ou deux hypokhâgneux, du groupe de latin débutant, vous livrent leurs impressions, et rien que leurs impressions, sur l’apprentissage du latin : élève déjà initié ou totalement novice, chacun souhaite les partager, avec son lot d’imprécision et de fulgurance.

Les Romains levaient le pouce (d’ailleurs, nous ne savons pas !), certains jettent des tomates au jury, nous, au lycée du Parc, quand nous aimons, nous faisons « pschittttt »

CLG

 

Semaine 1

 

Ah ! Le latin grand débutant, quelle belle histoire ! Armés de nos plumeaux, mus par le rythme des cas des déclinaisons qui résonnent dans nos têtes, nous sillonnons tous fièrement les ruelles de l'antique Pompéi à la recherche d'inscriptions, de mosaïques (en évitant celles où il est écrit cave canem) ou de graffitis, pour nous mettre à la page des femmes en vogue de cet ailleurs lointain. Quand bien même notre exploration serait vaine, il nous reste mille couloirs à emprunter entre les lignes, mille ruelles entre les mots dans lesquelles nous dérober, et mille points sous lesquels nous réfugier pour souffler un temps. Tout le monde devrait y trouver son compte, entre les morales idiomatiques de Sénèque, les vers sensuels et torturés de Catulle qui font quelquefois rougir notre petite assemblée et les sagesses aphoristiques de Marc-Aurèle pour les plus philosophes d'entre nous. 

Eh ! S'il n'y a pas ad patres matière à nous remettre sur le droit chemin, il ne nous reste plus qu'à jeter notre bonnet par-dessus les moulins. Enfin, pour nous consoler, quidquid latine dictum sit, altum sonatur.

 

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

 

Mathieu H812


Dernières chroniques

21 Février 2020
Bienvenue au Parc ! Sous la houlette de leur enseignante, Christelle Laizé-Gratias un ou deux hypokhâgneux, du groupe de latin débutant, vous (...)
02 Décembre 2019
Bienvenue au Parc ! Chaque semaine, un ou deux hypokhâgneux, du groupe de latin débutant, vous livrent leurs impressions, et rien que leurs (...)