Rentrée des classes

Amis des Classiques, formons un cercle !

 

Les jours qui arrivent, marqués par la coupe du monde de rugby, s’annoncent sous le signe de l’ovale. Amis des Classiques, mettons pour notre part le cercle à l’honneur ! Depuis cette semaine en effet, le pendule de Léon Foucault, qui donne à voir en un cercle parfait la rotation non moins parfaite de la terre autour de son axe, tourne à nouveau, après deux ans d’absence, sous la voûte du Panthéon de Paris.

 

Ce mouvement de la terre sur elle-même et autour du soleil, autrefois démontré par Copernic dans un ouvrage révolutionnaire[1], est aussi responsable du passage des saisons.

Célébrons donc l’automne qui arrive et qui marque, pour quelques dizaines de millions d’écoliers, collégiens, lycéens, étudiants et professeurs, la période redoutée et espérée de la rentrée des classes. Cette année plus qu’aucune autre, les amis des langues anciennes se sont mobilisés pour l’avenir de leurs disciplines.

Espérons avec eux que l’enseignement et l’apprentissage du grec et du latin finiront par retrouver, dans une ultime révolution et par une nouvelle circulaire (ministérielle), leur place initiale et indispensable.

 

Cette semaine dans La Vie des Classiques, nous ferons un tour, non pas sur nous-même mais en Italie, pour voir si l’herbe y est plus verte et le climat plus propice à l’apprentissage des lettres classiques. Nous poursuivrons également notre réflexion sur la démocratie en nous posant la question avec Vincent Azoulay : donne-t-elle vraiment le pouvoir au peuple ? Enfin, nous continuerons de donner la parole aux hypokhâgneux du lycée du Parc qui s’apprêtent à entrer dans le cercle, combien vivant et vivifiant, des amoureux du latin !

 


[1] Des révolutions des orbes célestes, à paraître prochainement aux Belles Lettres dans une première édition critique bilingue en trois volumes sous coffret.