Rue de la Sorbonne — Majeures en mode mineur

Les classiques sont bien vivants entre les murs de la vieille Sorbonne, où latinistes et hellénistes continuent d’inscrire les temps anciens au sein du monde moderne !

 

Nos étudiants de Lettres classiques auront bientôt la possibilité d’intégrer dans leur cursus une mineure, choisie dans une autre filière de Paris 4, ou dans un des établissements de la COMUE, cette entité regroupant plusieurs établissements universitaires, dont le nom évoque à la fois la communauté et la mue. L’étudiant qui choisira une mineure en philosophie résoudra peut-être la question de savoir si Platon est un littéraire ou un philosophe, à moins qu’il ne conclue que cette question n’en est pas une. Quoi qu’il en soit, ces jeunes gens bénéficieront d’une formation pluridisciplinaire et auront la joie de constater que leurs connaissances des langues latine et grecque, de la littérature et de l’histoire anciennes, jointes aux outils d’analyse dont ils font l’acquisition dans leur parcours d’antiquisant, leur permettent aussi d’appréhender (en mode mineur) des domaines qui en sont apparemment fort éloignés. Le droit, la médecine, les sciences naturelles ont un vocabulaire et une histoire ancrés dans les mondes anciens, il est temps que les Lettres classiques n’aient plus à s’interdire de les étudier. Une mue ?

 

M.-A. S.

 

 

 

 

 


Dernières chroniques

26 Septembre 2018
Les classiques sont bien vivants entre les murs de la vieille Sorbonne, où latinistes et hellénistes continuent d’inscrire les temps anciens au sein (...)
11 Juin 2018
Les classiques sont bien vivants entre les murs de la vieille Sorbonne, où latinistes et hellénistes continuent d’inscrire les temps anciens au sein (...)